Les placements alternatifs

Bourse, assurance vie, immobilier : ce ne sont pas les seuls investissements que vous pouvez faire. Afin de minimiser les risques et rentabiliser vos revenus, pourquoi pas les placements alternatifs ? En voici quelques-uns.

Le crowdlending

Très tendance, le crowdlending consiste simplement à financer des start-ups ou des TPE. Certaines sont actuellement à la quête de financement. Elles ne souhaitent pas passer par les banques et les organismes de prêts. En échange de votre participation, elles vous proposent des participations sur leur rendement.

Depuis quelques années, le crowdlending brasse plusieurs millions d’euros. Selon les sondages, les rendements d’un tel placement se négocieraient entre 4 à 12 % par an. Tout dépend de l’entreprise dans laquelle vous misez.

Pour faire du crowdlending, vous pouvez passer par les plateformes de mise en relation. Les sites sont rapides et pratiques. Vous pouvez commencer à investir dès les dizaines d’euros. Vous pouvez également entrer directement en contact avec les entreprises intéressées. La durée de l’emprunt varie au cas par cas entre 3 à 36 mois.

Les grands crus

Amateurs de grands vins ? Savez-vous que vous pouvez faire de votre passion un bon investissement ? Mais attention, ce marché est assez volatil. Il faut un peu de stratégie et beaucoup de chance pour s’y faire de l’argent. Néanmoins, le marché est en pleine tension ces dernières années. De 2013 à 2017, la reprise a été de 5 %. Elle a été poussée surtout par les Chinois et les Américains ainsi que les Londoniens. Le marché européen n’en occupe que 0,14 %.

Les vins les plus coûteux constituent les meilleurs placements. Plus le millésime est rare, plus le vin augmentera en valeur au fil des années. Pour placer de l’argent dans les grands crus, vous devez faire preuve de patience.

La valeur d’un grand cru dépend aussi de son conditionnement et de sa conservation. Quelques complications qui rebutent certains investisseurs. Il faut créer des installations spécifiques pour en préserver l’arôme.

Les vaches laitières

Les placements dans les vaches laitières sont poussés par la tendance au bio. Depuis que les consommateurs recherchent la qualité, les meilleurs investissements se trouvent dans les champs. Et cette tendance ne va pas s’essouffler d’ici peu.

Ce genre de placement fonctionne comme suit. Vous achetez des vaches à lait. Vous allez louer ces dernières à des producteurs locaux. Pour ce faire, l’AFIC vous aidera. L’Association française d’Investissement en Cheptel met en relation des producteurs et des propriétaires de vache à lait.

Les revenus sur ce marché se négocient entre 2 à 3 % par année. Ce peut être des bénéfices financiers ou en nature. En effet, vous héritez avec l’AFIC de la moitié des vaches femelles mis à bas par la vôtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *